Êtes-vous un graphiste indépendant ?

graphisme

Publié le : 12 mai 20225 mins de lecture

Ces dernières années, le travail du graphiste a beaucoup changé, notamment grâce aux nouvelles technologies qui obligent toute personne à la recherche d’un emploi de graphiste à se tenir constamment au courant des nouveautés numériques dans le domaine. C’est aussi pour cette raison qu’il y a aujourd’hui beaucoup de concurrence dans l’environnement et que, pour progresser, un graphiste indépendant doit essayer de promouvoir son travail de toutes les manières et par différents canaux.

C’est pourquoi on vous propose quelques conseils qui vous aideront à accroître votre visibilité dans le secteur.

Les outils de promotion d’un graphiste indépendant

En free-lance, un graphiste doit essayer de tirer parti de tous les moyens pour tenter de promouvoir son travail. Voici les trois outils de base dont il faut s’occuper en détail.

Le curriculum du graphiste

Comme pour tout autre domaine de travail, le CV d’un graphiste est le premier aspect à soigner afin de se présenter sous son meilleur jour à ses clients. Comme toujours, le document doit contenir toutes les informations essentielles, donc les données personnelles, les études et les expériences éducatives, les emplois précédents, les compétences générales et les compétences informatiques. Toutefois, comme le métier de graphiste est un métier créatif, vous devez également essayer d’exploiter votre CV pour démontrer votre créativité : en ce sens, ces dernières années, la tendance est largement répandue de joindre un CV vidéo au CV textuel, c’est-à-dire une présentation de soi en format vidéo, ou un fichier animé contenant toutes vos informations personnelles en format graphique. Il s’agit certainement d’une méthode originale qui, surtout dans le secteur freelance, peut fonctionner pour un graphiste et faire une réelle différence. Vous devez mettre en évidence ce que vous avez appris tout au long de cursus lors de vos années d’études chez efet-studiocrea.com par exemple.

Le portfolio en design graphique

Un graphiste devrait toujours inclure un portfolio en plus de sa lettre de motivation lorsqu’il envoie son CV à des clients potentiels. Cet outil vous permet de montrer vos compétences de manière concrète à ceux qui devront les évaluer : il est donc utile de créer une collection en ligne de vos meilleurs travaux, ou d’en envoyer certains directement lorsque vous envoyez votre candidature.

Site web du graphiste : un outil indispensable

Pour un graphiste, disposer d’un site web personnel est d’une importance fondamentale : dans son espace en ligne, en effet, il peut se présenter aux clients potentiels de manière complète et personnalisée. En plus du curriculum et du portfolio, vous pouvez parler de vous avec une courte biographie, vous pouvez expliquer votre façon de travailler et intriguer le public. En outre, vous pourrez insérer vos références, afin que les personnes intéressées puissent vous contacter facilement. Parallèlement au site web, l’ouverture d’un blog sur le graphisme peut apporter de nombreux avantages : en rédigeant et en publiant sur cette plateforme, par exemple, des articles sur le secteur ou en racontant l’histoire d’un travail que vous avez réalisé, vous pouvez montrer vos compétences théoriques et techniques, rendre vos lecteurs curieux et attirer de nouveaux clients potentiels.

À lire en complément : Suivre une formation SEO pour devenir spécialiste en référencement

Le métier de graphiste : comment toucher les clients ?

Répondre à des annonces ou organiser des entretiens d’embauche avec des clients potentiels ne sont pas les seules méthodes qu’un graphiste indépendant peut utiliser pour atteindre son public cible. Examinons-en d’autres.

Comment se présenter directement aux entreprises ?

Le moyen le plus traditionnel mais toujours efficace de se faire connaître est de se rendre directement dans les entreprises et de proposer sa candidature en personne. Dans ce cas, cependant, le graphiste indépendant doit se présenter de manière professionnelle, en apportant avec lui, par exemple, des cartes de visite pour quitter ses contacts de manière immédiate, le CV mais aussi une brochure avec des impressions de travaux antérieurs. Pour créer ces outils d’autopromotion, il est nécessaire de faire appel à des professionnels, comme DoctaPrint, qui vous permet d’imprimer vos produits publicitaires en peu de temps.

Exploiter le web et les médias sociaux

Aujourd’hui, Internet permet d’utiliser des outils innovants qui peuvent souvent être encore plus efficaces que les outils traditionnels : contrairement au salarié d’une entreprise, le graphiste indépendant est un freelance et, à ce titre, il doit constamment rechercher de nouveaux clients pour lesquels travailler. C’est pourquoi le web et les réseaux sociaux deviennent un excellent moyen de se faire connaître : celui qui a créé un curriculum vidéo, par exemple, peut le partager sur différents réseaux pour intriguer le public cible.

Avec ces techniques et ces outils, le monde du freelancing pour un graphiste sera certainement un peu plus facile pour faire son chemin dans le monde du graphisme, il faut juste être patient et faire beaucoup d’efforts.

Plan du site